Accueil

Estimation de la croissance néonatale et postnatale

menu13_31

Croissance néonatale

L'identification des enfants présentant une anomalie de croissance intra-utérine reste problématique, en raison de l'aspect multifactoriel de la croissance fœtale d'une part, et de la définition uniquement statistique de cette anomalie d'autre part. À côté des termes habituels, "l'hypotrophie fœtale" et RCIU souvent utilisés de façon synonyme, la littérature anglo-saxonne a récemment introduit le mot de "Fetal Growth Restriction" (FGR) qui désigne des enfants qui n'ont pas atteint leur "potentiel génétique de croissance" in utero.

A partir d'un échantillon de 50 000 naissances provenant de la base de données AUDIPOG (97 712 grossesses entre 1999 et 2001), nous avons développé une modélisation du poids et de la taille de naissance prenant en compte l'âge gestationnel, le sexe, le rang de naissance de l'enfant ainsi que la taille et le poids de la mère. Cette modélisation permet de calculer une limite individuelle de poids ou de taille en dessous de laquelle un enfant doit être considéré comme ayant subi une "Restriction de Croissance Fœtale en Poids" (et / ou en Taille) (RsCP versus RsCT).
Cette approche permet de reclasser certains enfants en 'constitutionnellement petits' compte tenu de leur faible potentiel de croissance, et d'identifier 2 groupes d'enfants présentant une RsCP, l'un classiquement reconnu comme hypotrophique (RsCP-I) (3,9%) et l'autre nouvellement identifié comme Restriction de Croissance en Poids (RsCP-II) (1,4%). Il en résulte que 20% des enfants RsCP passaient inaperçus et que, inversement, 20% des enfants dits hypotrophiques étaient "mal classés".

Référence : MAMELLE N, COCHET V, CLARIS O. Definition of fetal growth restriction according to constitutional growth potential. Biol Neonate 2001 ; 80:277-285.

Croissance postnatale

En cours